Créer / reprendre

Créer ou reprendre une entreprise en se donnant toutes les chances de succès nécessite de prendre son temps et d’agir avec méthode.

La création/reprise d’une entreprise est un projet qui demande de la préparation, des décisions importantes doivent être prises. Pour mettre en place un projet, il est nécessaire de procéder par étapes mais il n’est pas toujours évident de savoir comment s’y prendre et par où commencer.

Entreprendre en Haut-Béarn va vous aider à concrétiser votre projet étape par étape.

Trouver l’idée

À la base de toute création d’entreprise, il y a une idée.

Il ne faut surtout pas se lancer dans un projet de création/reprise d’entreprise sur un coup de tête, il faut avoir suffisamment de réflexion sur le projet.

Le point de départ consiste à trouver une idée de projet de création d’entreprise.

Il existe une multitude d’idées de projet, il peut s’agir d’activités déjà existantes ou de concepts totalement innovants.

L’idée peut avoir de nombreuses origines : elle peut être née de votre expérience professionnelle, d’un savoir-faire, d’une formation initiale vous ayant permis d’acquérir les compétences indispensables, ou encore de simples circonstances vous ayant offert l’opportunité de vous lancer. Dans tous les cas, vous devez faire preuve d’esprit critique et rechercher en toute objectivité les forces et, surtout, les faiblesses de votre projet.

S’inscrire à un atelier

Vérifier l’adéquation entre le projet et la situation personnelle

Cette seconde étape est essentielle, les réflexions vous permettront de prendre une décision mesurée.

Les porteurs de projet la négligent malheureusement trop souvent pour se concentrer uniquement sur la faisabilité commerciale, financière et juridique de leur projet.

C’est une erreur !

La motivation d’un porteur de projet est essentielle, le degré d’investissement du créateur d’entreprise dans son projet est un facteur déterminant pour réussir.

Choisir de créer ne se résume pas à un choix de biens et de services à produire et à commercialiser, c’est aussi le choix d’un mode de vie particulier, qui doit être en cohérence avec les exigences du projet.

Vérifier cette cohérence suppose donc :

  • de définir votre projet personnel de créateur,
  • d’analyser les contraintes et exigences inhérentes à votre projet économique, en vous assurant qu’elles peuvent être surmontées,
  • de vérifier qu’il n’y a pas de contradictions entre les deux projets (personnel et économique),
  • de faire le point sur ses compétences et expériences professionnelles et extra-professionnelles permettant la réalisation du projet

S’inscrire à un atelier

Réaliser l’étude de marché / Le business model

Au moment d’aller un peu plus loin du stade de l’idée et se projeter dans le lancement d’une activité, il faut définir précisément son business-model.

L’étude de marché constitue le préalable indispensable à toute création d’entreprise.

Quel est mon produit ou mon service ? Qui sont mes concurrents ? Qui sont mes fournisseurs ? Quelle est la tendance du marché ? Mon entreprise est-elle compétitive ?

Cette étape permet de valider définitivement la viabilité commerciale. L’étude de marché vous permet de collecter des informations sur votre future clientèle et sur les entreprises concurrentes.

Construire le business plan/Plan d’affaires

Rédiger un business plan ou plan d’affaires permet de bien formuler son idée, d’aborder tous les aspects sans rien oublier, et de se poser les bonnes questions. Cela consiste à chiffrer son projet et à étudier sa faisabilité financière et sa rentabilité.

Le business plan ou plan d’affaires comprend plusieurs parties (le nombre et l’ordre sont donnés à titre indicatif) :

  1. la présentation des porteurs de projet : compétences, expériences, diplômes…,
  2. l’historique du projet et de l’idée,
  3. la présentation du produit ou du service,
  4. la présentation de l’étude de marché,
  5. la description de la stratégie commerciale et marketing,
  6. les moyens techniques qui sont prévus,
  7. les moyens humains et l’organisation de l’entreprise,
  8. les aspects financiers, c’est-à-dire le financement, la rentabilité et la trésorerie

Son seul but : convaincre !! Et pour convaincre, il faut d’abord être convaincu soi-même par ce que l’on écrit !

Pensez à bien vous assurer !

Le créateur qui lance son entreprise peut être confronté à trois types de risques :

  • les dommages que pourrait subir son entreprise en cas de sinistre ;
  • les dommages qu’elle pourrait causer aux autres ;
  • les risques liés aux personnes, tels que la maladie, l’invalidité ou le décès, qu’il pourrait supporter lui-même ou l’un de ses collaborateurs.

Certains de ces risques doivent obligatoirement être couverts par des assurances. C’est le cas de la responsabilité civile automobile ou de la responsabilité civile professionnelle (assurance décennale pour les artisans du bâtiment).
S’inscrire à un atelier

Choisir son statut juridique

Trouver le bon statut n’est pas chose facile, c’est même la question qui interpelle le plus les créateurs.

Cette étape consiste à donner à votre projet de création d’entreprise un cadre juridique qui lui permettra de voir le jour en toute légalité. Le choix n’est pas aussi compliqué que vous le pensez…

Quelle que soit votre activité, vous devrez opter :

  • pour l’entreprise individuelle (EI),
  • ou pour la création d’une société.

Si vous n’êtes pas totalement prêts à vous lancer, sachez qu’il existe d’autres formules qui vous permettent d’être « porté juridiquement » par une autre structure pour tester votre activité ou pour répondre à une demande ponctuelle.

Ces formules sont :

  • Le portage salarial
  • La couveuse
  • La coopérative d’activité

Cette étape est fondamentale dans votre projet, il est important de vous faire accompagner.

S’inscrire à un atelier

Trouver les financements/les aides

C’est une phase déterminante qui consiste à mobiliser les aides éventuelles et les financeurs en vue de compléter l’apport personnel.

Les financements possibles : prêts bancaires, prêts d’honneur, financement participatif (crowfunding), aides régionales etc.

Les exonérations fiscales et sociales : dans quelles mesures ? Suis-je éligible ?

Faites-vous accompagner !

S’inscrire à un atelier

Réaliser les formalités de création / S’installer

Une fois toutes ces étapes réalisées, il est possible d’envisager l’immatriculation de l’entreprise elle-même auprès des Centre des Formalités des Entreprises compétents.
S’inscrire à un atelier

Pérenniser votre entreprise grâce au suivi post-création

Piloter son entreprise implique de savoir gérer les risques, la trésorerie et le développement.

Les études le démontrent : le taux de pérennité des entreprises à 3 ans, après la création est en moyenne de 70%.

Aussi, le suivi de certains indicateurs dès les premières années d’exercice peut vous aider à passer ce cap fatidique des 3 ans.

Grâce à «Entreprendre en Haut-Béarn», nos partenaires vous proposent de vous accompagner (cliquable avec renvoi vers inscription atelier sensibilisation) durant les 3 premières années de votre entreprise.

N’hésitez pas à vous entourer: expert-comptable, conseiller financier, club d’entreprises.

Soyez optimiste dans votre projet !

Soyez réaliste dans votre prévisionnel !

Limitez l’engagement de votre patrimoine personnel !

Consacrez toute votre énergie au développement de votre entreprise !